Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

Version francaise > ÉVÈNEMENTS > Séminaires

Recherche - Valorisation

Pseudo-dynamic, substructure and hybrid testing for seismic characterization of members and structures

le 3 décembre 2019
à 16h00

Patrick PAULTRE,Université de Sherbrook (Canada)

Patrick PAULTRE

Patrick PAULTRE

Résumé :

Le comportement sismique des structures est hautement non linéaire et complexe à modéliser numériquement.
Il est donc essentiel que les modèles numériques soient appuyés par des résultats d'essais fiables réalisés sur des structures en grandeur réelle ou de grande taille afin d'éliminer les effets d'échelle.
Ceux-ci permettent de valider les modèles numériques, de caractériser la ductilité et la performance sismique des systèmes de résistance aux forces sismiques (SRFSs), permettant ainsi l'élaboration de critères de conception qui rendent les structures plus sécuritaires. Toutefois, vu leurs grandes dimensions et les masses élevées en jeu, les essais sur les SRFSs demandent de très grandes infrastructures ou de trop nombreux compromis (effets d'échelle). Afin de pallier cette lacune, des essais pseudo-dynamiques par sous-structuration et hybrides sont maintenant possibles grâce à de nouveaux instruments d'essais fiables (actuateurs, contrôleurs, etc.).
Un essai pseudo dynamique s'applique à une structure complète alors que dans un essai par sous-structure ou hybride, seulement la partie de la structure ayant un comportement non linéaire est soumise aux essais.
Le reste de la structure est modélisé numériquement ce qui rend possible la simulation sismique réaliste de grandes structures dans un environnement de laboratoire sans qu'il soit nécessaire d'inclure les grandes masses généralement rencontrées dans les structures.
Cet essai est idéal pour simuler adéquatement la distribution des efforts sismiques dans les murs structuraux par exemple.
Toutefois, la grande rigidité axiale, la position variable de l'axe neutre dans un mur causé par sa fissuration durant l'essai, le contrôle de la rotation ainsi que de la charge axiale rendent l'essai très complexe.
Des exemples d'essais pseudo-dynamiques de structures en grandeur réelle et de sous-structures de grandes dimensions par des essais hybrides seront présentés.
Les difficultés rencontrées et les moyens utilisés pour les contourner seront discutés.
Une nouvelle méthode pour contrôler trois degrés de liberté lors d'une simulation hybride de tremblements de terre sur un échantillon très rigide a été développée et sera présentée.
De plus, une procédure innovante pour restaurer une interruption d'essai a été programmée et validée expérimentalement.
Finalement, des exemples d'essais distribués sur plusieurs sites seront présentés.
Type :
Séminaires - conférences
Lieu(x) :
Campus de Cachan
ENS Paris-Saclay - Bâtiment Léonard de Vinci - Amphithéâtre E-Media

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité