Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

LMT > Appui à la Recherche > Le Centre d'Essais

ASTREE

La machine ASTREE, machine triaxiale unique en France



ASTREE, essais 3
  Les possibilités offertes par ASTREE sont de pouvoir appliquer un chargement tridimensionnel sur une éprouvette ou une petite structure. ASTREE est le fruit d'une réflexion et d'un travail commun entre le LMT-Cachan et la société SCHENCK et a vu le jour au début des années 1990. Le bâti d'ASTREE est constitué d'un soubassement fixe, de quatre colonnes verticales, de quatre traverses verticales mobiles et d'une traverse horizontale mobile. L'espace d'essai, délimité par les six vérins installés selon trois directions orthogonales, est de 650x650x1500 mm3.


Les deux vérins verticaux montés respectivement sur le soubassement et
sur la traverse mobile ont une capacité de ±250 kN et une course de 250 mm.

Les quatre vérins horizontaux ont une capacité de ±100 kN et une course de 250 mm. Les tiges des vérins sont guidées par des paliers hydrostatiques dimensionnés pour supporter des efforts radiaux induits par les autres lignes de chargement au cours d'essai triaxial ou en cas de rupture de l'éprouvette. Une centrale hydraulique assure un débit total de 330 l/min. La gestion de l'asservissement, assurée par une électronique numérique multifonctions SCHENCK d'origine, va être modernisée en 2009 pour profiter des performances des électroniques récentes. Les essais en croix réalisés sur ASTREE sont systématiquement assistés par une mesure de champ de déplacements via le code interne Correli-LMT permettant la vérification a posteriori des conditions de chargement de l'éprouvette (homogénéité, alignement) ou l'identification de propriétés locales.

crédit photos: © CNRS Photothèque / RAGUET Hubert



ASTREE, essais 1

ASTREE, centre essais 2

crédit photos: © CNRS Photothèque / RAGUET Hubert