Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

Version francaise > LE LABORATOIRE > Présentation LMT

Présentation

ENS Paris-Saclay

Le LMT (Laboratoire de Mécanique est Technologie) est une Unité Mixte de Recherche ENS Paris-Saclay, CNRS, Université Paris-Saclay (UMR8535),
Il est localisé sur le campus du plateau de Saclay depuis juillet 2020.

Créé en 1975 sous le nom de LMT-Cachan, le laboratoire  avait à l'origine pour tutelles l'ENS-Cachan (devenue ENS Paris-Saclay en 2017) et l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC). Depuis 2013 et le retrait de l'UPMC, le laboratoire compte actuellement deux tutelles : l'Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay et le CNRS.

Il a été dirigé successivement par Jean Lemaitre (1975-1980), Pierre Ladevèze (1981-1984), Mircea Predeleanu (1985-1992), Giuseppe Geymonat (1993-1996), Pierre Ladevèze (1997-2005), Olivier Allix (2006-2009), Ahmed Benallal (2010-2013), Frédéric Ragueneau (2014-2019). Depuis le 1er janvier 2020, le directeur du LMT est Pierre-Alain BOUCARD.

D'un groupe d'une trentaine de personnes à la fin des années 1970, les effectifs du laboratoire se sont stabilisés aujourd'hui autour de 140 personnes (51 enseignants-chercheurs et chercheurs, 2 post-doctorants, 73 doctorants et 14 ITA).


Organisation

Le laboratoire est structuré de manière matricielle : des équipes de recherche disciplinaires, et des centres transverses de soutien à la recherche.

3 secteurs de recherche :
- Secteur 1 : Mécanique des Matériaux (S1)
- Secteur 2 : Structures et Systèmes (S2)
- Secteur 3 : Génie Civil et Environnement (S3)
3 services d'appuis à la recherche :
- Le Centre d'essai (CE)
- Le Centre de calcul (CDC)
- Le centre de Gestion Financière et d'Administration (CGFA)


Thèmes de recherche

Le LMT structure ses activités scientifiques et assure le développement de ses moyens autour des thématiques transversales suivantes :
- La mécanique expérimentale, avec pour originalité les aspects multi-axiaux, le pilotage hybride, la mesure de champs 2D-3D-4D in situ multi-modale, les mesures et sollicitations multiplysiques, les approches intégrées, le vieillissement chimie-mécanique, la dynamique
- Comportement mécanique et ses couplages, couplages magnéto-électro-mécaniques, changements de phases, matériaux méso-structurés, comportement non-linéaire, procédés de fabrication, couplages hydriques/mécaniques, couplages chemo-mécaniques, déformations différées et vieillissement,
- Endommagement, instabilités et rupture, fissuration par fatigue en mode mixte, endommagement anisotrope, fissuration aux petites échelles, effet de gradient, intégrité de surface et tenue en fatigue, modélisation de l'endommagement des matériaux architecturés et effets d'échelles
- Simulation et HPC, réduction de modèles, décomposition de domaines, transition d'échelles, optimisation, dynamique et vibrations, approches dédiées aux moyennes fréquences
- Vérification et validation, analyses probabilistes, prise en compte de l'incertain, optimisation, pilotage par les données.

Ces thématiques conduisent à relever les principaux défis sociétaux suivants :
- Une énergie propre sure et efficace
- Transports et systèmes urbains durables
- Fiabilité des systèmes complexes
- Le renouveau industriel
- Gestion sobre des ressources
- Des sociétés sûres - protéger la liberté et la sécurité.

Ces défis se réalisent en grande partie en relation avec le monde industriel et concernent de nombreux secteurs d'activités : l'aéronautique, l'espace, la défense, l'automobile, le génie civil, le génie nucléaire et l'environnement.



Tutelles

        UPS

ENS

          CNRS