Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

LMT > Manifestations > Séminaires du LMT

Recherche - Valorisation

Méthodes de décomposition de domaines avec itérations asynchrones

le 2 février 2017
13h30

Frédéric Magoulès, professeur au Laboratoire MICS de CentraleSuplélec (Université Paris Saclay), interviendra lors du séminaire.

Les méthodes de décomposition de domaines sont bien adaptées au calcul parallèle. En effet, la division d'un problème en plusieurs petits sous-problèmes, est un moyen naturel d'introduire le parallélisme. Les méthodes de décomposition de domaines possèdent d'une façon où d'une autre les étapes suivantes : (i) un "découpeur" afin de décomposer le domaine en sous-domaines ; (ii) des solveurs locaux afin de trouver les solutions dans les sous-domaines avec des conditions limites définies sur l'interface ; (iii) des conditions d'interfaces assurant la continuité des solutions et de leurs dérivées sur l'interface ; (iv) un algorithme itératif pour résoudre le problème interface. La différence entre les méthodes de décomposition de domaines réside dans la façon dont ces étapes sont combinées entre elles pour permettre la résolution rapide du problème.
Cet exposé présente comment les méthodes de décomposition de domaines ont évoluées au cours des années, et comment les conditions d'interfaces ont été optimisées pour accélérer la convergence de ces méthodes. Ces conditions d'interfaces optimisées, de façon continue ou de façon purement algébrique, sont définies de manière à prendre en compte l'hétérogénéité entre les sous-domaines de part et d'autre de l'interface (milieu poreux), ou la propagation des ondes à travers l'interface (acoustique), conduisant à des algorithmes robustes. Afin d'utiliser au mieux ces méthodes sur des machines massivement parallèles, l'algorithme itératif utilisé pour la résolution du problème interface doit être modifié. Des itérations asynchrones sont ici proposées, lesquelles bien que permettant de s'affranchir de la synchronisation, introduisent des difficultés dans la convergence de l'algorithme. Après la présentation de la démonstration de la convergence de la méthode de décomposition de domaines équipées d'itérations asynchrones, des expériences numériques illustrent la robustesse, l'efficacité, et l'échelonnabilité de l'approche proposée.

[1] F. Magoulès, F.-X. Roux. Lagrangian formulation of domain decomposition methods : a unified theory. Applied Mathematical Modelling, 30(7) :593-615, 2006.
[2] Y. Maday, F. Magoulès. Improved ad hoc interface conditions for Schwarz solution procedure tuned to highly heterogeneous media. Applied Mathematical Modelling, 30(8) :731-743, 2006.
[3] F. Magoulès, C. Venet. Asynchronous iterative sub-structuring methods. Mathematics and Computers in Simulation, 2016. (in press)
[4] D.P. Bertsekas, J.N. Tsitsiklis. Parallel and Distributed Computation : Numerical Methods. Prentice-Hall, 1989.
Type :
Séminaires - conférences
Lieu(x) :
Campus de Cachan
Amphi Tocqueville
Bâtiment Léonard De Vinci - ENS Cachan
61, avenue du Président Wilson 94230 Cachan
Plan d'accès

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité