Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

LMT > Manifestations > Thèses / HDR

Recherche - Valorisation

Assimilation de données et recalage rapide de modèles mécaniques complexes

le 29 novembre 2017
14h00

Soutenance de thèse de Basile Marchand, LMT (ENS Paris Saclay).

Depuis plusieurs années, les évolutions considérables survenues au niveau des moyens de calcul à disposition ont entraîné de nouvelles pratiques de simulation des structures mécaniques. Parmi ces nouvelles pratiques celle qui motive ces travaux de thèse est le paradigme Dynamic Data Driven Application Systems (DDDAS). L'idée fondatrice de cette approche est de mettre en place un dialogue entre un système physique et son modèle numérique. L'objectif est alors de (i) permettre un recalage du modèle numérique à l'aide de mesures faites sur le système physique ; (ii) contrôler l'évolution du système physique à l'aide de la prédiction faite par la simulation numérique. La difficulté majeure est de réaliser ce dialogue en temps réel.

Ces travaux de thèse se focalisent sur l'étape de recalage de modèle du paradigme DDDAS. La problématique est alors de développer des méthodes et outils de résolution de problèmes inverses prenant en compte diverses contraintes à savoir : (i) une robustesse vis-à-vis des données corrompues ; (ii) une généricité permettant de considérer une grande variété de problèmes et de modèles mécaniques ; (iii) un temps de calcul réduit afin de tendre vers un recalage de modèle en temps réel.

Le point de départ de ces travaux est l'Erreur en Relation de Comportement modifiée, approche énergétique dédiée à la résolution des problèmes inverses en mécanique, s'étant notamment illustrée par sa grande robustesse vis-à-vis des bruits de mesure. Dans un premier temps, afin de garantir un processus d'identification rapide, nous avons couplé l'Erreur en Relation de Comportement modifiée avec la réduction de modèle PGD dans le cadre de modèle linéaire, permettant ainsi de mettre en place un processus d'identification rapide et automatique. Ensuite, dans le but d'être appliquée au paradigme DDDAS, nous avons développé une démarche d'identification reposant sur un processus d'assimilation de données (le filtre de Kalman) et utilisant l'Erreur en Relation de Comportement modifiée comme opérateur d'observation toujours dans le cadre de problèmes linéaires. Nous avons ensuite étendu cette méthode d'assimilation de données à la problématique de l'identification de champs de paramètres en introduisant une séparation des discrétisations spatiales et des outils provenant de l'adaptation de maillage. Nous avons ensuite abordé la problématique des modèles mécaniques non-linéaires, au travers de modèles d'endommagement et de visco-plasticité. Pour cela nous avons dans un premier temps reformulé et étendu le concept d'Erreur en Relation de Comportement modifiée à ce cadre non-linéaire matériau et nous avons mis en place un processus de résolution dédié, s'inspirant de la méthode LaTIn. Pour finir nous avons introduit cette reformulation de l'Erreur en Relation de Comportement modifiée au sein de la méthode d'assimilation de données développée précédemment afin de traiter le recalage de modèles non-linéaires.
Type :
Thèses - HDR
Lieu(x) :
Campus de Cachan
Bâtiment Léonard de Vinci
Amphithéâtre E-média

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité