Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

Version francaise > ÉVÈNEMENTS > Séminaires

Recherche - Valorisation

Modélisation du comportement des ouvrages de Génie Civil sous chargement sévère

le 19 février 2015
13H30

Fabrice GATUINGT, Professeur des universités à l'ENS de Cachan, interviendra lors du séminaire du LMT

Résumé :

Dans le processus de conception d'installations industrielles, la sûreté des structures présente un aspect primordial. Le dimensionnement du génie-civil ainsi que les équipements internes à la structure doit tenir compte des chargement accidentels qu'ils peuvent subir.

Le risque d'impacts accidentels d'aéronefs a été pris en compte dans le dimensionnement des premières installations à caractère sensible. Les études probabilistes menées ainsi que les dispositions gouvernementales telles que l'aménagement de couloirs aériens adaptés plaçaient alors l'éventualité d'un impact d'avion commercial hors du cadre d'occurrence considéré. Les événements du 11 septembre 2001 ont eu pour conséquence directe d'impacter ces probabilités et dès lors, ce phénomène est devenu un cas de charge à prendre en considération. La problématique de l'impact d'avion sur une structure industrielle fait intervenir au même titre que le tir de projectile sur une cible deux phénomènes couplés l'un à l'autre: l'endommagement d'une zone localisée de la structure impactée autour de la zone d'impact, puis la propagation des vibrations induites par le choc dans l'ensemble restant de la structure ou ébranlement.

Les méthodologies actuelles permettant d'évaluer les effets d'ébranlement d'une structure de génie civil reposent sur des analyses éléments finis transitoires par intégration directe ou projection sur la base modale, rarement non linéaires. Les accélérations induites servent à établir les spectres de réponse d'oscillateurs simples. Dans les deux cas d'approche, pour parvenir à représenter de manière pertinente un contenu de moyenne fréquence, il convient de mettre en place un raffinement de maillage difficilement compatible avec la taille des modèles de ces structures de génie civil. Afin d'intégrer les insuffisances des modèles industriels employés, et pour garantir le respect des principes de sûreté, des marges de dimensionnement sont mises en place soit par :

  • des dispositions constructives visant à raidir la structure et sa réponse, démarche pénalisante pour le génie civil et sa constructibilité,
  • des coefficients de sécurité importants appliqués sur l'ensemble des spectres plancher relevant homothétiquement les valeurs d'accélération en fréquence.

Afin de maîtriser ces marges de dimensionnement, les travaux présentés ici intègrent un meilleur traitement des non linéarités locales liées à la fissuration du béton armé dans la zone d'impact ainsi qu'une meilleure représentation fréquentielle du signal à moyenne fréquence lors de l'ébranlement de la structure.

Type :
Séminaires - conférences
Lieu(x) :
Campus de Cachan
Amphi e-média
Bâtiment Léonard De Vinci de - ENS Cachan
61, avenue du Président Wilson 94230 Cachan
Plan d'accès

Agenda des séminaires 2013


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité