Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

LMT > Projets Transversaux

l'Équipex MATMECA

Dans le cadre des investissements d'avenir, le LMT participe au projet d'équipement d'excellence (« equipex ») MATMECA.  Ce projet regroupe les laboratoires de mécanique des solides les plus importants du campus de Saclay. 

Les laboratoires partenaires sont : Logo Investissements d'avenir



Ce projet comporte trois volets :


  • Des moyens de synthèse de matériaux originaux et performants (tour d'atomisation à l'ONERA)

  • Des moyens de caractérisation et de mesures orientés vers l'analyse tridimensionnelle à différentes échelles (Microscope électronique à transmission (TEM), et faisceau d'ion focalisé (FIB), accueillis à l'ECP, et un tomographe X doté de moyens d'essais mécaniques in-situ à l'ENSC)

  • Des moyens supplémentaires pour les différents clusters de calcul des différents établissements reliés par un réseau ultra-rapide (Concernent EP et ENSC pour les cœurs de calcul supplémentaires, auxquels se joignent l'ONERA et ECP pour les connections haut-débit)

L'enjeu est clairement de mutualiser des moyens exceptionnels pour créer sur le plateau de Saclay, permettant d'intervenir sur l'élaboration, sur la caractérisation structurale fine, sur le développement de stratégies innovantes pour des essais mécaniques in-situ, et enfin sur l'accompagnement de l'ensemble de ces éléments par des modélisations nécessairement multi-physiques pour la synthèse, et pour l'interprétation des observations (reconstruction de microstructure, cinématique et évolution structurale par corrélation d'image) multi-échelles (pour relier les différents niveaux d'observation) multi-axiales pour rendre compte de sollicitations complexes, ... et bien entendu multi-plateformes pour mobiliser de manière distribuée les moyens de calculs nécessaires à cette ambition.

Les moyens spécifiques du Projet MATMECA au LMT


Les équipements du LMT qui sont issus du projet d'équipex MATMECA sont les suivants :

  • Un tomographe à rayons X.  Le dispositif installé a été conçu (et personnalisé pour le laboratoire) par North Star Imaging (NSI).  Il est composé d'une cabine de radio-protection protégée jusqu'à 250 kV, un manipulateur 5 axes, un tube à rayons X de puissance 225 kV refroidi à double tête (réflexion et transmission), un détecteur plan de dernière génération (3072×3888 pixels, 14 bits, 26 images/seconde à pleine résolution) équipé d'un scintillateur Césium.  Une suite logicielle développée en propre par  NSI  gère l'acquisition, le traitement d'image, et la reconstruction 3D.  Ce dispositif va recevoir prochainement des moyens d'essais mécaniques in-situ dédiés.


  • Une participation au Cluster sous la forme de noeuds de calcul (300 coeurs) portant la capacité du cluster à 900 coeurs. Ce cluster va être relié aux clusters des autres partenaires au sein d'un réseau 10GigaBit. Il sera également relié au tomographe et au Mur d'Image issu du projet Digiscope dans un réseau 10GigaBit.





Le tomographe à rayons X

En savoir plus

Contacter
Stéphane ROUX
Directeur de Recherche au CNRS