Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

LMT > Recherche > Génie civil et Environnement

Secteur "Génie civil et Environnement"

Les Activités de recherche


secteur Génie CivilLes activités de recherche dans le secteur Génie Civil & Environnement concernent le comportement des matériaux et des structures/ouvrages que l'on rencontre dans le domaine du génie civil. Même si l'on considère essentiellement les aspects mécaniques, les couplages avec d'autres approches (chimique, physico-chimique, thermiques, etc...) sont indispensables dans le cas des matériaux et des structures qui nous intéressent ici.

En effet les propriétés mécaniques des matériaux ou ouvrages du génie civil, notamment ceux à base cimentaire, sont évolutifs (hydratation) et fortement dépendants des effets environnementaux : cycles thermiques gel-dégel ou résistances aux incendies, attaques sulfatiques, carbonatation, corrosion des armatures, etc... Ainsi, les modèles mécaniques que nous développons sont toujours couplés avec l'un ou plusieurs de ces phénomènes. Par ailleurs, nous avons affaire à des matériaux/ouvrages dont les propriétés sont variables à toutes les échelles, d'où la nécessité d'utiliser de manière systématique des techniques multi-échelles issues de la physique statistique (théorie de percolation par exemple) ou des techniques de calcul originales que nous développons spécialement (non-linéaire, passage matériau/ouvrage, etc ...). Les applications envisagées concernent aussi bien le comportement mécanique accidentel d'une structure en béton (impact, séisme), que la prise en compte de l'interaction fissuration/vieillissement à long terme et enfin l'optimisation et les équilibres énergétiques d'un matériau ou d'un bâtiment avec son environnement (interne comme externe).


Pour mener a bien nos projets, qui sont par essence pluri-disciplinaires, le secteur est composé de chercheurs de compétences différentes, mais complémentaires : chimie minérale, physique-rhéologie et modélisation-mécanique. Même si nos études sont le plus souvent inspirées par des problèmes industriels (stockage de déchets, formulations de matériaux à performances améliorées, etc ...), nos travaux aboutissent en général au développement de nouvelles approches scientifiques.

Il faut souligner également les enjeux sociétaux et environnementaux importants liés à nos études.