Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

LMT > Recherche > secteur "Mécanique et Matériaux"

UTR Couplages multiphysiques

Une attention particulière est portée à l'étude des couplages, globaux ou locaux, d'état ou de dissipation, entre les différents mécanismes responsables des changements de microstructure (y compris électromagnétique) et du comportement thermomécanique macroscopique. Ces études sont mises au service de la construction de lois de comportement macroscopique des matériaux. Celles-ci sont développées et identifiées grâce à des expérimentations réalisées sous différentes sollicitations purement thermomécaniques ou / et physiques et à l'aide de mesures de différentes natures (champs cinématiques et thermiques, diffraction des rayons X, mesures électriques).

La modélisation utilise classiquement la thermodynamique des processus irréversibles, mais également des approches statistiques, les techniques de changement d'échelles ainsi que les simulations par éléments finis adaptées au problème considéré. Dans ce cadre, l'étude du comportement multiaxial des alliages à mémoire de forme est entreprise et une attention particulière est portée à la cinétique de la transformation martensitique aussi bien expérimentalement que numériquement. On notera en particulier le développement récent d'une nouvelle technique de mesure du suivi de la transformation de phase ainsi qu'une modélisation par changement d'échelles.

De même, la simulation numérique de différents procédés de fabrication (par compactage et frittage avec application au PTFE, par soudage ou par usinage) et du comportement de structures soumises à des chargements thermomécaniques extrêmes (situation d'accident grave dans une centrale nucléaire, chargements statiques et / ou cycliques dans un moteur fusée, filtres à particules en phase de régénération) ainsi que le développement de « nouveaux » matériaux à la microstructure de mieux en mieux contrôlée ont conduit à un renouvellement de la thématique liée à la modélisation du comportement thermomécanique avec prise en compte de leurs changements de microstructure.

Les travaux sur les couplages entre mécanique et électromagnétisme se poursuivent par l'extension de la modélisation multiéchelle à un cadre irréversible, par le développement d'une version simplifiée de ce modèle dans le but de l'introduire dans les codes de calcul, et par un virage vers une description topologique de la microstructure à plus petite échelle. Les applications vont du dimensionnement des machines tournantes à grande vitesse et de transformateurs embarqués, au développement de méthodes précises de contrôle de santé des pièces et matériaux.



Responsable

Olivier HUBERT ,
Professeur à l'ENS Cachan