Accès direct au contenu

LMT

Version anglaise

aide

LMT > Recherche > secteur "Mécanique et Matériaux"

UTR Eikologie

L'imagerie quantitative en tant que moyen de mesure combinée à des moyens de sollicitation mécanique donne accès à des champs cinématiques dont la résolution et la richesse bouleversent la stratégie de conduite et d'exploitation des essais mécaniques.

Après avoir développé quelques outils de base (suite logicielle « Correli ») autour de la corrélation d'images permettant la détermination de champs de déplacement dans des applications courantes à deux et trois dimensions (corrélation d'images numériques, stéréocorrélation, corrélation volumique), l'équipe s'engage sur des objectifs précis, motivés par des problèmes de mécanique des matériaux (voire de structures) où des stratégies de mesure dédiées permettent d'apporter des réponses jusqu'à présent hors d'atteinte.

Au-delà de la simple mesure cinématique, l'identification de propriétés mécaniques et la quantification de paramètres constitutifs sont des objectifs visés, avec en parallèle la validation de modèle.

Les défis concernent par exemple le pilotage d'essais en temps réel, les résolutions spatiales ou temporelles extrêmes, l'interfaçage (intrusif ou non) avec des codes de calcul EF, la robustesse vis-à-vis d'acquisitions bruitées, le recalage de modèles CAO ou encore l'analyse 4D. L'exploitation de l'imagerie est un élément central permettant de tisser les liens les plus étroits possibles entre les différentes strates de représentation du matériau ou de la structure (conception, fabrication, essais, modélisation, simulation, validation).

*du grec eikôn « image » et lógos, « discours rationnel sur », soit un néologisme désignant la science de (et avec) l'image.